Tout sur l’observatoire : le contexte

Face à l’accélération de l’érosion de la biodiversité, la communauté internationale s’est fixée, en 1992 lors du sommet de Rio où a été ratifiée la Convention sur la diversité biologique, puis en 2002 à Johannesburg  comme objectif de réduire l’érosion de la biodiversité. 


L’Union européenne et la France se sont engagées dans le même temps à stopper ce phénomène dans le cadre d’une Stratégie européenne en faveur de la biodiversité et d’une Stratégie Nationale pour la Biodiversité. 

 

> Un observatoire, pour quoi faire ?


Il est difficile de mesurer les progrès ou dégradations de la biodiversité, en l’absence de système complet et organisé de suivi continu de la biodiversité, d’état de référence et de tableaux de bord permettant de suivre les évolutions et réorienter l’action.

  • Où en est-on aujourd’hui?
  • Comment mesurer l’état de la biodiversité?
  • Comment mesurer son évolution?
  • Comment évaluer nos actions en faveur de la biodiversité?
  • Comment rendre disponible une information fiable sur la biodiversité?
  • Comment accompagner  les territoires dans la prise en compte des enjeux de la biodiversité?

  
C’est dans ce contexte que fin 2010, le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur a délibéré favorablement en faveur d’une stratégie globale de la biodiversité. Dans ce cadre, la Région a confié à l’Agence Régionale Pour l’Environnement et l’écodéveloppement la mise en place et l’animation de l’observatoire régional de la biodiversité.

 

L’année 2011 a été consacrée à la définition de ce futur outil observatoire en région à partir de l’analyse des démarches d’observatoires de la biodiversité existantes (observatoire national, observatoires locaux de la biodiversité, expériences à l’étranger etc.) en collaboration avec les parties prenantes (Région, services de l’Etat).

Un groupe de travail restreint a permis de définir l’objectif général du futur observatoire, sa déclinaison en missions, ses thèmes d’études, son périmètre d’action, sa gouvernance et son public cible.

 

Une première journée d’informations et d’échanges a été organisée à l’automne 2011 afin d’associer l’ensemble des acteurs régionaux à la co-construction de cet outil et de recueillir leurs attentes et leurs besoins.

 

L’année 2012 a permis de consolider et valider collectivement l’objectif général de l’observatoire, sa déclinaison en missions, ses thèmes d’études, son périmètre d’action, sa gouvernance ainsi que son public cible. L’ensemble de ces éléments est rassemblé au sein de la Charte des partenaires de l’observatoire régional de la biodiversité.

 

Avec l’aide du comité technique et scientifique de l’observatoire, un cadre d’analyse pour le suivi de l’état et de l’évolution de la biodiversité a été élaboré afin de mettre en lien les objectifs avec les thèmes et les indicateurs qui seront suivis. 

Il facilite également l’articulation entre les thèmes et les indicateurs avec les 5 questions transversales que la Stratégie globale en faveur de la biodiversité posent à l’observatoire.

 

Une seconde journée d’informations et d’échanges organisée à l’automne 2012 a permis de restituer les premiers travaux de l’observatoire au travers de la présentation du Baromètre de la nature en région, premier état des lieux de la nature en Provence-Alpes-Côte d’Azur réalisé en partenariat avec Terre Sauvage.
voir la démarche