Fonctionnement

L’observatoire de la biodiversité en Provence-Alpes-Côte d’Azur est un outil partenarial organisé autour de différentes instances:


> Le comité régional de la biodiversité est l’outil de concertation pour le suivi de l’ensemble des démarches en faveur de la biodiversité à l’échelle régionale. Présidé par le préfet de région et le président du Conseil régional, il suit la mise en place du Schéma régional de Cohérence Ecologique, il donne un avis consultatif sur les réalisations de l’observatoire régional de la biodiversité, sur la stratégie globale pour la biodiversité et sur les besoins en matière d’information, de communication et de sensibilisation.

 

> Le comité de pilotage fixe ses orientations stratégiques. Il valide le programme d’activité annuel, le budget de fonctionnement et les productions de l’observatoire.

Il est composé a minima de la Région, de la DREAL, de l’Agence de l’eau et de l’ARPE. 

 

> La cellule de coordination est chargée de l’animation et de la mise en place de l’observatoire régional de la biodiversité. Elle est assurée par l’Agence Régionale pour l’Environnement et l’écodéveloppement Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARPE PACA). 

 

> Le comité scientifique et technique participe à l’élaboration du contenu de l’observatoire (thème, sous thème), la définition des indicateurs, et propose au comité de pilotage un programme d’activité annuel.

Il est composé de différents acteurs de la biodiversité en Provence-Alpes-Côte d’Azur qui adhèrent aux démarches et aux valeurs partagées de l’observatoire régional de la biodiversité. Il s’agit de collectivités, d’établissements publics, d’associations naturalistes, de gestionnaires d’espaces naturels, d’organismes de recherche ou d’universités et d’experts.

 

> Le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) est informé des travaux de l’observatoire régional de la biodiversité. Deux membres sont désignés afin de participer au comité scientifique et technique.

 

> Des groupes de travail peuvent être mis en place au besoin. Ils alimentent le comité scientifique et technique en informations thématiques utiles pour l’élaboration du contenu de l’observatoire.

En 2014, l’observatoire régional de la biodiversité engage un état des lieux des suivis faunistiques (vertébrés) mis en oeuvre en région.Un questionnaire en ligne a été développé et transmis aux acteurs en région afin d’alimenter cet état des lieux.


Son exploitation permettra de développer en 2016 une base de données en ligne des suivis faunistiques menés en région.

Ce recensement permettra dans un second temps de construire en région, en partenariat avec la Tour du Valat, l’indicateur Région vivante  (déclinaison de l’indice Planète vivante mis en oeuvre à l’échelle internationale par lre WWF).