Etat des connaissances sur la biodiversité en Provence-Alpes Côte d’Azur

L’analyse de l’état de la connaissance sur la biodiversité en région, issue du diagnostic realisé au cours des ateliers de la stratégie régionale en faveur de la biodiversité, a fait ressortir les principaux éléments suivants.

  • un nombre important d’acteurs en région génère des informations sur la biodiversité
  • les informations à caractère naturaliste (présence/absence et dynamique spatio-temporelle des espèces et des habitats) restent majoritairement produites par des acteurs bénévoles et/ou du monde associatif
  • une forte dynamique de mise en commun des informations à caractère naturaliste avec, en particulier, le développement de la plateforme régionale des données naturalistes publiques (SILENE)
  • l’état des connaissances relatif à la distribution géographique des végétaux et animaux "supérieurs" (vertébrés et plantes vasculaires) est plutôt bon malgré une hétérogénéité de couverture géographique; mais cet état des connaissances est plus incomplet pour les végétaux et les animaux "inférieurs" (invertébrés et plantes non vasculaires)
  • la dynamique spatio-temporelle à l’échelle régionale de la plupart des espèces reste mal connue, les espèces à forte valeur patrmoniale sont quant à elles beaucoup mieux documentées que les espèces communes
  • les aspects fonctionnels de la biodiversité sont essentiellement traitées par le monde de la recherche, à ce niveau, un besoin fort d’agrégation et d’accessibilité à cette information est ressentie par les acteurs extérieurs à la recherche
  • la formation dans le domaine de la détermination taxonomique est perçue comme un des enjeux majeurs dans les années à venir avec le risque d’une perte définitive de savoir pour certains groupes biologiques pour lesquels les spécialistes sont peu nombreux et en fin d’activité.