Etat de la biodiversité en PACA

La biodiversité désigne la variété et la diversité du monde vivant.


Elle correspond à la diversité des espèces (diversité spécifique), des gênes (diversité génétique), des écosystèmes (diversité écosystémique) et à la variété des interactions au sein de chacun de ces trois niveaux et entre eux (diversité fonctionnelle).

 

L'Indice Région Vivante permet de connaître l'état de la biodiversité en région à partir des évolutions des effectifs des vertébrés (282 espèces soit 1515 populations suivies sur une période allant de 2000 à 2015).

 

Les principaux résultats montrent des situations contrastées:

  • les effectifs de nombreuses espèces se stabilisent ou augmentent grâce à une protection stricte et à la préservation de leurs habitats, mais ils se réduisent de façon inquiétante pour beaucoup d'espèces autrefois communes.
  • des situations différentes en fonction des grands types de milieux
  • des écarts entre secteurs géographiques

Accédez à l'ensemble des résultats ci-dessous.

 

Voir le document

L'Apron du Rhône est la seule espèce de poisson endémique du bassin du Rhône, il est menacé de disparition.

Voir la fiche indicateur

La vipère d'Orsini n'est présente en France qu'en région Provence-Alpes Côte d'Azur. Elle est classée "en danger" dans les listes rouges d'espèces menacées de disparition.

Voir la fiche indicateur

Le pourtour méditerranéen et en particulier la région Provence-Alpes Côte d'Azur est le secteur de prédilection de la perdrix rouge. Elle a connu une forte régression de son aire de répartition et des effectifs depuis le début du XXe siécle.

Voir la fiche indicateur

Le lézard ocellé est le plus grand lézard d'Europe, il est classé "quasi menacé" dans la liste rouge régionale des amphibiens et reptiles menacés de disparition.

Voir la fiche indicateur

Le Murin de Bechstein est une espèce trés rare en Provence, l'une des plus importantes colonies de reproduction connue de France se trouve en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Voir la fiche indicateur

La Pie-grièche méridionale est considérée en danger sur la liste rouge régionale des oiseaux nicheurs.

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur accueille prés de  50% des effectifs nationaux de cette espèce.

Voir la fiche indicateur

Quel est l’état de la biodiversité en Provence-Alpes-Côte d’Azur: résultats en 2017!

Consultez la fiche descriptive de l’indice Région vivante.

Voir la fiche indicateur

La qualité des cours d’eau suivie s’améliore en 2015: 2/3 des stations de suivi en bon état.

Voir la fiche indicateur 2016
Voir la fiche indicateur 2014

Le Tétras-Lyre a maintenant disparu de la plupart des massifs de basse altitude des Alpes de Haute-Provence, du Var et des Alpes-Maritimes.

Voir la fiche indicateur

Les principaux bastions régionaux pour l’espèce sont localisés dans le Luberon, le Comtat Venaissin et la plaine de la Crau.

Voir la fiche indicateur

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Rhinolophe euryale est certainement l’espèce qui a connu la plus forte régression, au point d’être aujourd’hui dans une situation trés précaire.

Voir la fiche indicateur

La population d’outardes de Provence-Alpes Côte d’Azur représente 40% de l’effectif national.

Voir la fiche indicateur

Seule tortue terrestre française, la répartition de la tortue d’Hermann se limite au département du Var et à la plaine des Maures en particulier.

Voir la fiche indicateur

A la fin du 20e siècle il ne restait en France que quelques dizaines d’individus uniquement localisés en Camargue.

Voir la fiche indicateur

4000 espèces de flore vasculaire (plantes à fleurs et fougères) recensées en région dont 18% d’espèces exogènes (espèces introduites volontairement ou accidentellement).

Voir la fiche indicateur

Plus de 90% de la flore messicole nationale (plantes associées aux cultures) présente en Provence-Alpes Côte d’Azur.

Voir la fiche indicateur

41% de la flore menacée de France est présente en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Voir la fiche indicateur