ZNIEFF

Les Zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) continentales des Bouches-du-Rhône et des Alpes de Haute-Provence ont été actualisées.

 

L'actualisation a permis:

  • d'intégrer les connaissances nouvelles sur les espèces et habitats
  • de fusionner les ZNIEFF interdépartementales
  • de prendre en compte l'artificialisation majeure

Les secteurs de Fos et le massif de Concors ont notamment été assez remaniés.

 

Le bilan général montre:

 

Pour les Bouches-du-Rhône:

  • 1 suppression de zone "la plaine de Terrefort" dont l'intérêt n'était pas suffisamment démontré
  • la suppression des zones bâties est plus significative
  • la surface totale (388 059 Ha) est augmentée avec l''intégration des connaissances nouvelles

Pour les Alpes de Haute-Provence:

  • 1 création de zone "les Pénitents" liée à une trés grande richesse spécifique
  • peu de suppression de zones bâties
  • la surface totale (435 334 Ha) est légèrement augmentée

 

Les fiches régionales et les zonages sont accessibles par Batrame et GéoIde.

Les 100 ZNIEFF marines de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont été mises à jour.

Il s'agit de compléments et d'ajouts d'éléments et corrections des descriptions sans modification des périmètres existants.

 

Les nouvelles fiches régionales, réalisées selon la même présentation que les ZNIEFF continentales, sont accessibles via Batrame et GéoIde ; elles sont en cohérence avec le site de l'INPN.

 

Une étude d'actualisation est engagée: elle pourra conduire à des créations/modifications/suppressions de zonages. Les premiers résultats devraient être disponibles en 2020.

 

 

Outil d'alerte et d'aide à la décision, sans portée juridique directe, l'inventaire des Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique, permet d'identifier et décrire les territoires présentant un intérêt écologique majeur selon une méthodologie et une expertise scientifique.

 

Les études de l'actualisation ont pu conduire à proposer des modifications de la géographie des zonages, pour un ajustement et une précision des contours dans la plupart des cas, mais aussi des fusions ou redécoupages de zones et plus exceptionnellement, une suppression ou création de nouvelles zones.

 

Les départements des Alpes de Haute-Provence et des Bouches-du-Rhône sont les premiers traités. Le Vaucluse, les Hautes-Alpes, le Var et les Alpes-Maritimes et le domaine marin viendront ensuite.

  • pour le premier, l'actualisation a porté sur l'intégration de donnée nouvelles et la mise en cohérence avec les habitats naturels présents. La surface totale est légéèrement augmentée
  • pour le second, la suppression de zones bâties est plus significative, la surface totale est cependant augmentée. avec l'intégration de nouvelles connaissances.

Les documents finaux seront accessibles prochainement.