Comité
de pilotage

region-paca.jpg AFB

ministere.jpg
agence-eau.jpg


Inscrivez vous pour recevoir le bulletin d'information.

Actualités

Le service de la donnée et des études statistiques (SDES) en partenariat avec l'Agence française pour la biodiversité dans le cadre de l'Observatoire national de la biodiversité (ONB) publie La biodiversité - Les chiffres clés, édition 2018.

 

La publication présente et valorise une sélection de 27 indicateurs commentés de l'ONB offrant une vue synthétique:

  • de l'état et de l'évolution des écosystèmes, des habitats et des espèces françaises,
  • des pressions majeures que les activités humaines font peser sur la biodiversité
  • des enjeux de connaissance en matière de biodiversité
  • et de l'implication de la société pour répondre aux enjeux de conservation du patrimoine naturel

 

Accédez à la publication ci-dessous.

 

Voir le document

L'Agence française pour la biodiversité publie les résultats de l'Appel à manifestation d'intérêt pour les Atlas de la biodiversité communale 2018 (ABC).

 

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les projets :

  • du Parc naturel régional de la Sainte Baume, de Collobrières et d'Arles
  • de Saint Léger les Mélèzes avec le Parc National des Ecrins, de Guillaumes et Saint Sauveur de Tinée avec le Parc National du Mercantour dans le cadre du partenariat avec les parcs nationaux

ont été retenus.

 

Consultez ci-dessous le communiqué de presse de l'AFB et la liste de l'ensemble des projets sélectionnés en 2018.

 

Communiqué de presse
Liste des projets 2018

La liste rouge régionale des Odonates a été révisée en 2017.

 

26 espèces changent de catégorie de menace dont 3 sont plus menacées qu'en 2011 car leur habitat continue de disparaître.

 

Accédez à la liste actualisée et au livret général ci-dessous.

LRR Odonates révisée
Livret général

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) a organisé en septembre 2018 un séminaire sur Biodiversité, transition alimentaire et santé.

 

Il a permis de faire un point sur l'état des connaissances scientifiques et d'animer des discussions sur les voies d'une transition qui permettraient, via l'évolution des systèmes de production alimentaire, de contribuer à la préservation de la biodiversité et à l'amélioration de la santé humaine.

 

Consultez ci-dessous les actes du colloque.

Actes seminaire FRB septembre 2018

Le Muséum national d'histoire naturelle publie la liste des espèces décrites et recensées sur l'ensemble du territoire national au travers du référentiel taxonomique national TAXREF.

 

Dans cette 12e version, TAXREF recense désormais 100 409 espèces en métropole et 88 358 en outre-mer.

Le rapport Planète vivante, publié tous les 2 ans par le WWF, présente l'état de la biodiversité sur la planète.

 

Les chiffres sont accablants : selon l'Indice Planète vivante, entre 1970 et 2014, l'effectif des populations de vertébrés sauvages a décliné de 60%. Surexploitation des ressources et activités agricoles demeurent les causes principales de cette érosion.

 

Accédez à la synthèse du rapport et au rapport complet (en anglais) ci-dessous.

Synthèse du rapport
Rapport complet (en anglais)

L'IGN publie l'édition 2018 de la "La forêt française - état des lieux et évolutions récentes".

 

Elle dresse un panorama chiffré, illustré et commenté de la forêt française autour de plusieurs thémes notamment biodiversité et services écosystémiques.

Le Groupe international d'experts sur le changement climatique (GIEC) vient de publier un rapport spécial sur les conséquences d'un réchauffement climatique de 1,5 °C.

 

Le rapport porte 4 messages principaux:

  • le réchauffement climatique est déjà en cours
  • le fait de le limiter à +1,5°C est encore possible mais nécessite une transition sans précédent
  • il y a des avantages à  limiter le réchauffement à 1,5°C plutôt qu'à 2°C car chaque demi degré compte
  • et limiter le réchauffement peut aller de pair avec la réalisation de certains objectifs de développement durable (lutte contre la pauvreté, la faim etc.)

Accédez ci-dessous au communiqué de presse du GIEC et au résumé (en anglais) à l'attention des décideurs.

Communiqué de presse du GIEC
Résumé à l'attention des décideurs

L'UMS PatriNat, le CNRS et le MNHN publient la mise à jour 2017 des espèces prioritaires pour l'action publique (V2). Une première liste avait été définie en 2015.

 

Elle vise à alimenter les discussions sur les choix et les orientations à retenir pour les actions de conservation d'espèces.

 

La méthodologie testée permet de fournir une note par espèce à partir de 4 critères (vulnérabilité, responsabilité patrimoniale, originalité taxonomique et tendance historique des populations).

Un seuil de notation est fixée afin d'avoir une listes prioritaires d'espèces pour l'action publique. Cette liste n'est en aucun cas figée dans le temps.

Voir le document

Retrouvez les 20 fiches de synthése sur les 19 secteurs prioritaires du SRCE.

Elles regroupent :

  • les enjeux écologiques
  • les projets pouvant avoir un impact sur la biodiversité
  • et les actions et propositions en faveur de la biodiversité

Ces fiches ne revêtent en aucun cas un caractère réglementaire, elles sont une synthése des informations recueillies lors des réunions organisées en 2016 et 2017 avec les différents acteurs concernés des territoires.

Ces secteurs présentent la particularité de concentrer:

  • des enjeux de continuités écologiques d'importance régionale, avec souvent la proximité de plusieurs espaces naturels emblématiques
  • des infrastructures linéaires structurantes (autoroutes, canaux, réseau SNCF, lignes de transport d'électricité RTE etc.) venant altérer la fonctionnalité écologique
  • des velléités de développement économique, urbian et en énergies renouvelables.

Le plan d'action stratégique du SRCE a identifié dans son action n°10 Améliorer la transparence des infrastructures linéaires existantes, 19 secteurs prioritaires terrestres.

Ils ont été identifiés avec les principaux gestionnaires d'infrastructures linéraires lors de l'élaboration du SRCE en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

2 fiches supplémentaires ont été réalisées sur le secteur de l'étang de Berre et une dernière fiche sur le secteur des Alpes est à venir.

A l'occasion de la 12e fête de la nature et de la journée internationale de la biodiversité du 22 mai, l'ORB publie 5 nouvelles fiches sur des espèces emblématiques de Provence-Alpes-Côte d'Azur, en partenariat avec les CEN PACA et Rhône-Alpes Auvergne, le Groupe Chiroptères de Provence et l'ONCFS, sur :

  • l'apron du Rhône, seule espèce de poisson endémique du bassin du Rhône
  • le lézard ocellé, le plus grand lézard d'Europe
  • la vipère d'Orsini, présente en France uniquement en PACA
  • le murin de Bechstein, dont l'une des plus importantes colonies de reproduction connue de France se trouve en PACA
  • la perdrix rouge, espèce caractéristique des zones agricoles cultivées

Lire le communiqué de presse et accéder aux fiches ci-dessous

communiqué de presse
Apron du Rhône
Lézard ocellé
Vipère d'Orsini
Murin de Bechstein
Perdrix rouge

La France accueillera le congrés mondial de la nature de l'UICN à Marseille en 2020.

Il rassemble des représentants des gouvernements, des ONG, du monde scientifique, des collectivités locales et des entreprises pour renforcer les efforts de protection de la biodiversité et promouvoir les solutions que la nature apporte pour relever les défis actuels de notre planète, comme le changement climatique.

Voir le communiqué de presse de l'UICN

A l'occasion de la parution des rapports de l'IPBES, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) donne la parole à des chercheurs spécialistes de différents écosystèmes ou de disciplines pour des éclairages précis sur les enjeux actuels de la biodiversité.

  • Nature en ville ou biodiversité urbaine fonctionnelle? Une évolution en cours dans les villes françaises
  • Mieux connaître la biodiversité européenne pour mieux la protéger: l'exemple des récifs coralligènes méditerranéens
  • Plaidoyer pour les forêts mélangées

 

Accédez à d'autres thémes et articles liés ici

Nature en ville
Récifs coralligènes
Forêts mélangées

L'Observatoire régional de la biodiversité publie sa 3e synthése sur l'état de la biodiversité en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Regard sur la nature 2017, et innove avec un Indice Région Vivante pour suivre l'évolution de la biodiversité régionale.

 

 

Accédez au communiqué de presse et aux publications ci-dessous.

 

Voir le communiqué de presse

L'observatoire régional de la biodiversité publie son bilan 2017 sur l'état de la nature en Provence-Alpes-Côte d'Azur:

  • une nature généreuse sous "pression"
  • l'artificialisation des sols se poursuit
  • l'état écologique global des cours d'eau progresse
  • les milieux et la biodiversité marine restent fragiles
  • les aires protégées bien représentées

Consultez l'intégralité de la publication ci-dessous.

 

L'Indice Région Vivante permet de connaître l'état de la biodiversité en région à partir des évolutions des effectifs des vertébrés (282 espèces soit 1515 populations suivies sur une période allant de 2000 à 2015).

 

Les principaux résultats montrent des situations contrastées:

  • les effectifs de nombreuses espèces se stabilisent ou augmentent grâce à une protection stricte et à la préservation de leurs habitats, mais ils se réduisent de façon inquiétante pour beaucoup d'espèces autrefois communes.
  • des situations différentes en fonction des grands types de milieux
  • des écarts entre secteurs géographiques

Accédez à l'ensemble des résultats ci-dessous.

 

Voir le document