Comité
de pilotage

region-paca.jpg AFB

ministere.jpg
agence-eau.jpg


Inscrivez vous pour recevoir le bulletin d'information.

Actualités

Villes-sur-Auzon (84) élue "Capitale régionale de la biodiversité 2019".

Au niveau national, la Métropole de Lyon remporte le titre de "Capitale française de la biodiversité 2019".

 

Pour la 9e édition de ce concours national dont le théme était "climat: la nature source de solutions", 58 collectivités se sont mobilisées dont 8 en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Voir le communiqué de presse

Le service de la donnée et des études statistiques (SDES) et l'UMS PatriNat publient une étude sur l'analyse croisée des enjeux de biodiversité en France métropolitaine.

 

Réalisés à partir des jeux de données nationaux, les résultats mettent en évidence:

  • 1/3 du territoire métropolitain joue un rôle irremplaçable pour la biodiversité
  • les points chauds de biodiversité sont plus denses sur le littoral, en montagne et dans la zone méditerranéenne
  • les zones de vigilance au regard des enjeux de biodiversité sont notamment localisées dans l'arrière pays méditerranéen et la vallée du Rhône.

Accédez aux publications (détaillée et synthétique) ci-dessous.

Voir la publication synthétique
Voir la publcation détaillée

Les océans souffrent d'une perte inquiétante en oxygéne, surtout près des côtes, selon un rapport publié par l'UICN.

 

Basé sur les travaux de 67 experts représentant 17 pays, le rapport montre que le réchauffement et l'acidification progressive des océans ne sont pas les seules conséquences mondiales des émissions de gaz à effet de serre pour le domaine marin. Les activités humaines extraient aussi l'oxygéne vital des océans.

 

 

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire publie un rapport de synthèse sur l'état de l'environnement en France en 2019:

  • les sols de plus en plus artificiels
  • l'érosion de la biodiversité se poursuit
  • les rivières contiennent de moins en moins de nitrates, phosphates et pesticides
  • la France a un impact écologique au-delà de ses frontières

Consultez le rapport ci-dessous

 

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) publie un dépliant reprenant les principaux messages clés à retenir de l'évaluation IPBES :

  • un état des lieux dramatique et qui s'aggrave
  • des facteurs de pression qui s'accélèrent depuis 50 ans
  • des objectifs internationaux qui ne seront pas atteints sauf à s'engager dans des changements systémiques majeurs.

 

Accédez au dépliant ci-dessous

Dépliant - principaux messages de l'IBPES

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIECC) publie son rapport spécial sur l'océan et la cryosphère (régions gelées du monde) dans le contexte de changement climatique.

Plus de 100 auteurs issus de 36 pays ont évalué les publications les plus récentes liées à ce sujet.

Selon le rapport:

  • la hausse du niveau de la mer est deux fois plus rapide alors que le niveau a augmenté d'enviton 15 cm à l'échelle mondiale au cours du 20e siécle
  • la fréquence des vagues de chaleur marine a doublé depuis 1982 et leur intensité augmente
  • le réchauffement de l'eau et les bouleversements de la chimie des océans perturbent déjà les espèces à tous les niveaux du réseau alimentaire océanique
  • le réchauffement et l'acidification des océans, la diminution de l'oxygène et les variations de l'approvisionnement en nutriments ont des répercussions sur la répartition et l'abondance des espèces marines dans les zones côtières, en haute mer et dans les profondeurs océaniques.

Accédez au communiqué de presse ou au rapport complet (en anglais) ci-dessous

 

Communiqué de presse en français
Rapport en anglais

La mise à jour de la Liste rouge nationale des espèces menacées montre une situation préoccupante et qui s'aggrave pour les poissons d'eau douce en France métropolitaine.

 

15 espèces sont menacées de disparition sur les 80 de notre territoire.

 

La destruction et la dégradation des milieux naturels sont les principales menaces affectant les poissons d'eau douce.

Liste rouge poissons d'eau douce
Communiqué de presse de l'UICN

Les Zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) continentales des Bouches-du-Rhône et des Alpes de Haute-Provence ont été actualisées.

 

L'actualisation a permis:

  • d'intégrer les connaissances nouvelles sur les espèces et habitats
  • de fusionner les ZNIEFF interdépartementales
  • de prendre en compte l'artificialisation majeure

Les secteurs de Fos et le massif de Concors ont notamment été assez remaniés.

 

Le bilan général montre:

 

Pour les Bouches-du-Rhône:

  • 1 suppression de zone "la plaine de Terrefort" dont l'intérêt n'était pas suffisamment démontré
  • la suppression des zones bâties est plus significative
  • la surface totale (388 059 Ha) est augmentée avec l''intégration des connaissances nouvelles

Pour les Alpes de Haute-Provence:

  • 1 création de zone "les Pénitents" liée à une trés grande richesse spécifique
  • peu de suppression de zones bâties
  • la surface totale (435 334 Ha) est légèrement augmentée

 

Les fiches régionales et les zonages sont accessibles par Batrame et GéoIde.

L'observatoire national de la biodiversité (ONB) publie son bilan 2019 consacré aux causes du déclin du vivant ainsi qu'une carte des pressions s'exercant sur la nature en France.

Parmi elles, l'artificialisation de notre territoire reste une cause majeure de la destruction des écosystèmes. Plus de 500 000 Ha d'espaces naturels et de terres agricoles ont été réduits en surfaces goudronnées entre 2006 et 2015.

 

Les produits phytosanitaires et les plastiques sont les sources de pollution les plus préoccupantes.

 

Bilan 2019 ONB

La DREAL Provence-Alpes-Côte d'Azur publie les fiches synthétiques des 32 Zones de Protection Spéciales (ZPS) de notre région. (Les ZPS sont des sites Natura 2000 désignés au titre de la Directive Oiseaux)

 

Ces fiches, élaborées par la LPO PACA, présentent pour chaque ZPS, une description synthétique, les principaux milieux, les principales espèces à enjeux, les suivis ornithologiques réalisés et une carte.

 

Elles s'adressent aux professionnels de l'environnement mais peuvent également être utiles aux amateurs avertis.

Elles viennent compléter le jeu de fiches espèces publié par la DREAL PACA en 2015 (accessible ici).

La LPO Provence-Alpes-Côte d'Azur, en partenariat avec la DREAL, publie un bilan des données connues de collisions de la faune sur le réseau routier régional.

 

Accédez à la publication ci-dessous.

Route et mortalité en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Les 100 ZNIEFF marines de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont été mises à jour.

Il s'agit de compléments et d'ajouts d'éléments et corrections des descriptions sans modification des périmètres existants.

 

Les nouvelles fiches régionales, réalisées selon la même présentation que les ZNIEFF continentales, sont accessibles via Batrame et GéoIde ; elles sont en cohérence avec le site de l'INPN.

 

Une étude d'actualisation est engagée: elle pourra conduire à des créations/modifications/suppressions de zonages. Les premiers résultats devraient être disponibles en 2020.

 

 

Les actes des 3e rencontres chercheurs - gestionnaires d'espaces naturels protégés sont disponibles.

Organisées en avril dernier par la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB), ces rencontres visaient à rapprocher ces deux communautés pour favoriser l'émergence et la conduite de projets de recherche "changement climatique sur les espaces naturels protégés".

Voir la publication

Découvrez l'article consacré à l'Indice Région Vivante dans le numéro spécial du Courrier de la nature sur La nature ordinaire.

Le comité français de l'UICN publie une brochure à destination des collectivités territoriales pour qu'elles participent au Congrès mondial de la nature de l'UICN 2020 et renforce à cette occasion leur engagement sur la biodiversité.

 

Le congrès se déroulera à Marseille du 11 au 19 juin 2020.

Voir la publication

"Le dangereux déclin de la nature: un taux d'extinction des espèces sans précédent et qui s'accélère" alerte le nouveau rapport mondial de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).

 

Elaboté par plus de 145 experts, le rapport évalue les changements au cours des cinq dernières décennies, fournit un aperçu complet de la relation entre les trajectoires économiques et leurs impacts sur la nature et propose un éventail de solutions pour les prochaines décennies.

 

Accédez au communiqué de presse et au résumé (en anglais) ci-dessous.

Communiqué de presse
Résumé en anglais

La Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) publie 6 articles synthétisant les principaux biens et services rendus pour les grands types d'écosystémes francais à l'occasion de la publication des rapports de l'Evaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE):

  • agricoles
  • forestiers
  • urbains
  • rocheux et de haute montagne
  • marins et littoraux
  • humides et aquatiques continentaux

 

ecosystémes agricoles
écosystèmes forestiers
écosystèmes urbains
écosytèmes rocheux et de haute montagne
écosystèmes marins et littoraux
écosystèmes humides et aquatiques continentaux

Outil d'alerte et d'aide à la décision, sans portée juridique directe, l'inventaire des Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique, permet d'identifier et décrire les territoires présentant un intérêt écologique majeur selon une méthodologie et une expertise scientifique.

 

Les études de l'actualisation ont pu conduire à proposer des modifications de la géographie des zonages, pour un ajustement et une précision des contours dans la plupart des cas, mais aussi des fusions ou redécoupages de zones et plus exceptionnellement, une suppression ou création de nouvelles zones.

 

Les départements des Alpes de Haute-Provence et des Bouches-du-Rhône sont les premiers traités. Le Vaucluse, les Hautes-Alpes, le Var et les Alpes-Maritimes et le domaine marin viendront ensuite.

  • pour le premier, l'actualisation a porté sur l'intégration de donnée nouvelles et la mise en cohérence avec les habitats naturels présents. La surface totale est légéèrement augmentée
  • pour le second, la suppression de zones bâties est plus significative, la surface totale est cependant augmentée. avec l'intégration de nouvelles connaissances.

Les documents finaux seront accessibles prochainement.

La liste rouge régionale des Orthoptères a été validée en CRSPN puis validée par l'UICN en décembre 2018. La liste des espèces  est déjà disponible et accessible ci-dessous. (Le livret de présentation sera disponible en juin 2019).

 

Les orthoptères sont de très bons descripteurs des milieux qu'ils occupent.

Les résultats sont à l'image de la situation générale de la biodiversité :

 

Sur 175 espèces évaluées:

  • 21 sont considérées comme menacées (soit 12%) : 6 en danger critique; 8 en danger et 7 vulnérable
  • 21 espèces sont considérées en quasi-menacées.

Les menaces identifiées concernent tous les milieux :

  • la destruction/dégradation des zones humides
  • la destruction ou la fermeture des milieux steppiques méditerranéens
  • l'artificialisation des cours d'eau en tresse (barrages, extraction de granulats)
  • la régression des prairies de fauche extensives en montagne
  • le réchauffement climatique (2 endémiques sud-alpins menacées)

Le travail a été réalisé par un collège d'experts coordonné par le CEN Provence-Alpes Côte d'Azur et s'est basé sur l'analyse de 150 000 données historiques et récentes.

LRR Orthoptères

5 nouvelles fiches indicateurs sont disponibles

  • Démographie : 159 habitants/km² en Provence-Alpes Côte d'Azur en 2015, une moyenne supérieure à la France métropolitaine, la densité de population de 106 communes a au moins triplé en 30 ans.
  • Artificialisation et transferts d'occupation du sol : 8.84% de sols artificiels en région en 2015, les sols naturels apparaissent les plus impactés par l'extension de l'artificialisation entre 2010 et 2015.
  • Prairies permanentes : 45% de prairies permanentes dans la surface agricole utilisée en région en 2010, et une perte de 6% entre 2000 et 2010.

En partenariat avec l'Observatoire régional de la forêt méditerranéenne (OFME) :

  • Taux de boisement et évolution des surfaces forestières: 51% de surfaces boisées en région et une dynamique forestière en progression chaque année, 314 935 ha de forêts impactées par les incendies depuis 1973.
  • Diversité des peuplements forestiers: 35% des forêts sont composées d'essences de conifères, 34% d'essences de feuillus et 18% d'essences mixtes

Accédez aux fiches indicateurs ci-dessous

 

Démographie
artificialisation et transferts
Prairies permanentes
Taux de boisement et surfaces forestières
Diversité des peuplements forestiers

Le Groupe régional d'experts sur le climat en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (GREC-SUD) publie un nouveau cahier thématique "Montagne".

 

Il est axé sur les effets du changement climatique sur les territoires des Alpes du Sud et propose un état des connaissances scientifiques récentes sur l'évolution du climat, les risques naturels, l'agriculture, la forêt, la biodiversité, l'économie et l'aménagement.

L'Agence française pour la biodiversité publie les résultats de l'Appel à manifestation d'intérêt pour les Atlas de la biodiversité communale 2018 (ABC).

 

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les projets :

  • du Parc naturel régional de la Sainte Baume, de Collobrières et d'Arles
  • de Saint Léger les Mélèzes avec le Parc National des Ecrins, de Guillaumes et Saint Sauveur de Tinée avec le Parc National du Mercantour dans le cadre du partenariat avec les parcs nationaux

ont été retenus.

 

Consultez ci-dessous le communiqué de presse de l'AFB et la liste de l'ensemble des projets sélectionnés en 2018.

 

Communiqué de presse
Liste des projets 2018

A l'occasion de la 12e fête de la nature et de la journée internationale de la biodiversité du 22 mai, l'ORB publie 5 nouvelles fiches sur des espèces emblématiques de Provence-Alpes-Côte d'Azur, en partenariat avec les CEN PACA et Rhône-Alpes Auvergne, le Groupe Chiroptères de Provence et l'ONCFS, sur :

  • l'apron du Rhône, seule espèce de poisson endémique du bassin du Rhône
  • le lézard ocellé, le plus grand lézard d'Europe
  • la vipère d'Orsini, présente en France uniquement en PACA
  • le murin de Bechstein, dont l'une des plus importantes colonies de reproduction connue de France se trouve en PACA
  • la perdrix rouge, espèce caractéristique des zones agricoles cultivées

Lire le communiqué de presse et accéder aux fiches ci-dessous

communiqué de presse
Apron du Rhône
Lézard ocellé
Vipère d'Orsini
Murin de Bechstein
Perdrix rouge

La France accueillera le congrés mondial de la nature de l'UICN à Marseille en 2020.

Il rassemble des représentants des gouvernements, des ONG, du monde scientifique, des collectivités locales et des entreprises pour renforcer les efforts de protection de la biodiversité et promouvoir les solutions que la nature apporte pour relever les défis actuels de notre planète, comme le changement climatique.

Voir le communiqué de presse de l'UICN